redimensionner en plus du texte redimensionner le texte minus

 Les soins de développement (1,2)


Dès qu’il nait, le nourrisson fait l’expérience de nouvelles stimulations sensorielles, bien différentes de celles qu’il connaissait lorsqu’il était dans le ventre de sa mère. Celles-ci sont inadaptées dans la mesure où elles peuvent gêner le confort du nouveau-né et son développement.
Aujourd’hui, les services de néonatologie mettent en place des programmes de soins qui ont pour objectif de réduire les sources de stimulation et d’assurer le confort de votre bébé. Il s’agit d’une approche personnalisée où les soins sont adaptés aux comportements de votre enfant et où, vous parents, avez un important rôle à jouer.

soins_developpement.jpg







 

Diminution des stimulations tactiles et promotion du toucher

Lorsque les équipes soignantes et médicales doivent pratiquer un soin ou une intervention, elles veillent au confort du bébé :
- dans la mesure du possible, elles vont éviter de l’interrompre dans son sommeil
- ou le réveiller tout doucement avant de pratiquer le soin ou l’intervention,
- lui offrir une sucette avant et après pour le distraire,
- lui offrir la possibilité de s’agripper à une petite serviette ou un doigt,
- rester près de lui après l’intervention et pratiquer des gestes de retour au calme.

Voici quelques exemples de gestes permettant au bébé de s’apaiser :
- une main posée délicatement sur la tête du nouveau-né, l’autre sous les pieds du bébé permettant la flexion des genoux,
- une main posée sur la tête du bébé, l’autre dans le dos (le bébé est en position fœtale, sur le côté),
- une main posée sur le ventre, l’autre sur les jambes pliées.

Diminution des stimulations olfactives et promotion de l’odorat

Pour éviter les odeurs désagréables, les équipes médicales et soignantes évitent, par exemple, de laisser les cotons imbibés de désinfectant dans l’incubateur.
Pour stimuler l’odorat, un tissu légèrement imbibé de lait maternel peut être placé dans l’incubateur pendant les périodes d’alimentation ou d’éveil, tout comme un foulard imprégné de l’odeur corporelle de la mère ou du père. L’odorat est également stimulé lors des séances de peau-à-peau, durant lesquelles le nourrisson est placé contre la peau d’un parent.

Diminution des stimulations gustatives et promotion du goût

Durant les jours qui suivent sa naissance, le prématuré ne peut pas être nourri avec un biberon ou au sein. Les soignants doivent alors utiliser des techniques d’alimentation qui peuvent être désagréables pour le nourrisson.
Pour améliorer le réflexe de succion, on peut proposer au bébé une sucette, mettre le nouveau-né près du sein de sa mère pour préparer l’allaitement ou disposer un mouchoir imbibé de lait maternel dans l’incubateur.

Diminution des stimulations auditives et promotion de l’ouïe


Le bruit peut être mesuré. Dans certaines unités de néonatologie, un voyant lumineux s’allume lorsque le niveau sonore est trop élevé, incitant ainsi les personnes présentes à parler plus doucement, à éteindre rapidement les alarmes pouvant se déclencher pour attirer l’attention sur un enfant, à ouvrir et fermer les portes de l’incubateur avec précaution, etc. Une couverture pourra également être placée sur l’incubateur afin de réduire les bruits ambiants. Des bouchons ou des couvre-oreilles spécifiques pourront aussi être utilisés.
Lorsque votre bébé est éveillé vous pourrez lui parler doucement ou lui chanter des chansons douces. En votre absence, le personnel pourra lui faire écouter des enregistrements : des musiques douces ou conversations des membres de la familles par exemple.

Diminution des stimulations visuelles
et promotion de la vue

soins_developpement_vue-(2).png

Afin de diminuer l’intensité lumineuse, l’équipe de néonatologie :
- veille à masquer les fenêtres pour éviter que le soleil éclaire la pièce,
- privilégie un éclairage individuel des bébés,
- peut éventuellement recouvrir une partie de l’incubateur avec une couverture ou un drap.
- peut protéger les yeux du bébé avec des petites lunettes adaptées.
Par ailleurs, l’éclairage varie au cours de la journée afin de permettre au nourrisson d’identifier le jour et la nuit. Pour promouvoir la vue, on peut placer des photos de la famille ou des dessins des frères et sœurs sur les parois de l’incubateur.

 Diminution de la stimulation motrice et positionnement

Maintenant qu’il est soumis à la pesanteur et qu’il a de l’espace, il est nécessaire d’aider le bébé prématuré à retrouver une position fœtale (flexion des membres) ou les positions adoptées par les nourrissons nés à terme. L’équipe de néonatologie peut utiliser des rouleaux ou du linge pour maintenir le bébé dans une position, et alterner les positions. En revanche, une fois sorti de l’hôpital, votre enfant devra être couché sur le dos comme tous les enfants nés à terme.

Le rôle des parents (1)

L’implication des parents dans les soins de développement du bébé prématuré est essentielle : d’une part parce que c’est la clé du succès de ces soins, et d’autre part car cela permet aux parents de mieux comprendre les comportements de leur bébé. Cependant, en cas de naissance prématurée, les parents ont besoin d’un certain temps : 
- pour se préparer psychologiquement à leur nouveau rôle de parents ;
- et pour se faire à l’idée que la réalité est différente de ce qu’ils avaient imaginé (ils s’attendaient à avoir un bébé né à terme alors que leur enfant est encore tout petit et très fragile).
Dans ces circonstances, il est tout à fait normal d’être émotionnellement bouleversé. Il vous faudra peut-être quelques jours, ou quelques semaines, avant de pouvoir vous impliquer dans les soins de développement. Pour débuter ces soins, vous devez être prêts. Une fois que vous le serez, une infirmière du service de néonatologie vous guidera. Elle vous expliquera les différents comportements de votre bébé et vous montrera comment accompagner votre bébé pendant son hospitalisation.

Les avantages... (1)

Pour l’enfant

...à moyen terme
- Diminution de la durée d’hospitalisation
- Moins de complications médicales
- Amélioration de la croissance (prise de poids, taille...)
- Accélération du passage à l’alimentation orale
- Amélioration des comportements

... à long terme
Les avantages sont moins connus. Cependant, certaines études ont mis en avant les effets positifs à différents âges sur les capacités mentales, motrices, organisationnelles, et une diminution des troubles du comportement.

Pour les parents

Certains auteurs ont mis en évidence :
- une diminution du stress chez les familles impliquées dans les soins de développement,
- une meilleure compréhension de l’enfant,
- une amélioration du lien d’attachement entre l’enfant et ses parents.

1. Martel MJ et al., Les soins du développement, Des soins sur mesure pour le nouveau-né malade ou prématuré, Editions du CHU Sainte-Justine, 2006.
2. Feldman R, Les programmes d'intervention pour les enfants prématurés et leur impact sur le développement : et trop et pas assez, Devenir, 2002/3 Vol. 14, p. 239-263.

 

List link documents

Découvrez l'univers de la néonatologie en vidéo

Le site est la propriété de AbbVie.

Dernière modification:   11/03/2013