Comment la prévenir ?

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement curatif contre cette infection respiratoire virale, qui peut être sévère. C’est pourquoi la prévention de l’infection doit être au coeur des préoccupations, surtout chez les nourrissons sensibles et fragiles, comme les prématurés.

 

Transmission(1,2)

Le VRS est très contagieux et peut se transmettre :

 

– soit directement par les éternuements ou la toux,

 

– soit indirectement par des mains souillées (le virus reste environ 30 minutes sur la peau) ou par des objets ou du linge infectés (le virus peut rester infectant 6 à 7 heures).

 

Prévention

Le risque d’infection varie en fonction du mode de garde : il est plus élevé si vos enfants sont gardés en collectivité que s’ils sont gardés à domicile. Ainsi, si votre enfant est né prématuré, votre médecin pourra vous conseiller un mode de garde individuel (1,3,4,5).

 

Le meilleur moyen d’éviter les infections à VRS est de respecter des mesures de prévention et d’hygiène(1,2,3,4) simples comme :

 

– Eviter les endroits enfumés : certaines études montrent que la pollution atmosphérique et le tabagisme passif réduiraient la capacité des poumons à éliminer l’infection(2,3,5). Il est également recommandé d’éviter le tabagisme maternel durant la grossesse(3).

 

– Eviter les lieux publics (transports en commun, salles d’attente, grands magasins, etc).

 

– Se laver régulièrement les mains et les avant-bras (pour être efficace, le savonnage doit durer au minimum 30 secondes).

 

– Eviter les échanges d’objets non lavés (sucettes, biberons, doudous, couverts, etc) entre les frères et soeurs (surtout si l’un de vos enfants est gardé en collectivité ou va à l’école).

 

– Eviter d’embrasser votre nourrisson sur le visage, en particulier si vous êtes enrhumé.

 

– Limiter le nombre de peluches dans le berceau en préférant toujours celles qui peuvent être lavées.

 

– Eviter également les moquettes et les tentures ou rideaux dans la chambre de votre bébé.

 

– Aérer quotidiennement et maintenir la maison à une température de 19°C.

 

pictos_prevention

 

Les médecins recommandent de respecter ces mesures de prévention et d’hygiène durant toute la période épidémique afin d’éviter une bronchiolite ou une récidive, c’est à dire que votre enfant fasse plusieurs bronchiolites au cours du même hiver.

Il existe également des mesures de prévention plus spécifiques pour protéger les enfants fragiles. Demandez conseil à votre médecin.

 

En savoir plus sur la prévention de la bronchiolite

 

1. ANAES, Conférence de consensus : Prise en charge de la bronchiolite du nourrisson. Texte des recommandations, Septembre 2000.

2. F. Freymuth, Virus respiratoire syncytial, métapneumovirus et virus para -influenza humains. I. Propriétés des virus, multiplication, épidémiologie, Elsevier Masson, 2006;8 -070 -A -10.
3. D’après la communication du Dr B. Fauroux, Archives de Pédiatrie, Hors série ; 2005,12,2 -7.
4. Aujard Y, Fauroux B, Risk factors for severe respiratory syncytial virus infection in infants, Respiratory medecine, 2002;Vol.96,S9 -S14.
5. Razafimahefa H, Lacaze -Masmonteil T. Les infections respiratoires chez l’ancien prématuré. Arch Pédiatr.2002;9 (Suppl 2):80 -3.