Comment
la traiter ? (1)

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement curatif contre la bronchiolite du nourrisson, ce qui rend les mesures de prévention d’autant plus importantes, en particulier chez les enfants nés prématurément.

 

Si votre enfant présente une forme bénigne de bronchiolite, il pourra être soigné à la maison et n’aura pas besoin d’examens complémentaires. Le pédiatre pourra vous proposer des séances de kinésithérapie. Afin d’éviter l’aggravation de l’infection, il convient dans tous les cas d’éviter de fumer près de votre enfant (tabagisme passif), d’aérer sa chambre et de maintenir la température de celle-ci à 19°C.

 

En revanche, si votre enfant présente des signes de gravité ou qu’il est plus fragile (âgé de moins de 6 semaines, naissance prématurée, maladies pulmonaire ou cardiaque, troubles du système immunitaire), il pourrait être hospitalisé afin que les médecins puissent réaliser des examens complémentaires (radiographie des poumons, prise de sang…) dans le but d’évaluer son état de santé et de suivre son évolution.

 

En savoir plus sur les signes de gravité et les enfants à risque

 

1. ANAES, Conférence de consensus : Prise en charge de la bronchiolite du nourrisson. Texte des recommandations, Septembre 2000.