Qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que la bronchiolite ?(1,2)

La bronchiolite est une infection virale qui touche particulièrement les enfants de 1 mois à 2 ans. Elle se caractérise par une obstruction des plus petits conduits respiratoires des poumons, les bronchioles, et se manifeste par l’apparition de sifflements (appelés sibilants) lors d’une respiration plus difficile.

 

Chaque année, 30% des nourrissons, soit près de 460 000, sont affectés par la bronchiolite.

 

bronchioliteV2

 

Une infection épidémique et saisonnière(1,2,3)

L’épidémie de bronchiolite a lieu principalement en automne. Elle débute en Septembre-Octobre, continue en hiver (avec un pic au mois de Décembre) et peut se prolonger jusqu’en Mars-Avril. Elle peut être liée à différents pathogènes, mais dans 60% à 90% des cas, c’est le Virus Respiratoire Syncytial ou VRS qui est à l’origine des bronchiolites.

 

Ce virus est très répandu et la quasi-totalité des enfants de moins de 2 ans (95%) ont déjà été infectés par le VRS, sans que cette infection ait obligatoirement engendré une bronchiolite.

 

Une infection à surveiller de près

Même si, dans la plupart des cas, la bronchiolite est une infection bénigne, il faut :

– tenter de l’éviter, grâce aux moyens de prévention à disposition,

– être vigilant à l’apparition d’éventuels signes de gravité en cas d’infection.

 

La plupart des enfants guérissent 8 à 10 jours après le début de l’infection, néanmoins la toux peut persister pendant une quinzaine de jours. D’autres enfants développent une forme de bronchiolite sévère qui peut nécessiter une hospitalisation.

 

Selon une étude suédoise, les nourrissons hospitalisés dans l’enfance pour une bronchiolite sévère à VRS auraient 8 fois plus de risque de développer un asthme à 13 ans(4). D’autres auteurs considèrent que les bronchiolites sévères à VRS au cours de la première année de vie ne sont pas déterminants de l’asthme infantile mais uniquement un marqueur génétique de la prédisposition asthmatique de certains nourrissons (5). Cependant le lien et les mécanismes entre bronchiolite sévère à VRS et l’asthme chez l’enfant demeurent encore insuffisamment connus et prouvés. Les infections respiratoires, comme la bronchiolite à VRS, peuvent également entraîner une hyperréactivité bronchique qui se traduit par des épisodes récurrents de sifflements et de toux sèche(6). C’est pourquoi, il ne faut pas négliger cette infection, surtout si votre enfant est prématuré, qu’il a moins de trois mois ou une maladie pulmonaire ou cardiaque.

 

En savoir plus sur la prévention de la bronchiolite

 

1. ANAES, Conférence de consensus : Prise en charge de la bronchiolite du nourrisson. Texte des recommandations, Septembre 2000.

2. F. Freymuth, Virus respiratoire syncytial, métapneumovirus et virus para -influenza humains. I. Propriétés des virus, multiplication, épidémiologie, Elsevier Masson, 2006;8 -070 -A -10.
3. Alonso A et al, Bronchiolitis due to respiratory syncytial virus in hospitalized children: a study of seasonal rhythm, Acta Pædiatrica, 0803 –5253, 2007.
4. Sigurs N, Gustafsson PM, Bjarnason R, et al. Severe respiratory syncytial virus bronchiolitis in infancy and asthma and allergy at age 13. Am J Respir Crit Care Med 2005;171:137 -41.
5. Thomsen SF et al, Exploring the association between severe respiratory syncytial virus infection and asthma, Am J Respir Crit Care Med 2009
6. D’après la communication du Dr B. Fauroux, Archives de Pédiatrie, Hors série ; 2005,12,2 -7.