Les premières semaines de bébé à la maison
Les premières semaines de bébé à la maison

Les premières semaines de bébé à la maison

Created with Sketch. Created with Sketch. Created with Sketch.

Votre bébé est enfin rentré à la maison. Il s’agit pour lui d’un nouvel univers qu’il va peu à peu découvrir et auquel il va s’habituer.

Prenez le temps de lui faire découvrir son nouvel environnement et qu’il ait sa propre chambre ou dorme dans la vôtre, prévoyez de lui aménager un coin bien à lui : son couffin, ou son lit, ses jouets, un tapis à langer.

Le retour de bébé à la maison peut nécessiter un certain temps d’adaptation. Un sommeil agité, des soucis d’alimentation, des pleurs difficiles à consoler … Votre bébé ne semble pas malade mais vous vous posez des questions. Il peut s’agir de stress ou d’hyperstimulation. Ne restez pas isolés, parlez-en à votre médecin, il vous aidera à mieux comprendre votre bébé.

Sommeil

A l’hôpital, sous la surveillance des soignants, bébé était parfois installé sur le ventre afin de l’aider à mieux respirer. De retour à la maison, il doit impérativement être couché sur le dos, sans couverture, ni oreiller, ni peluche.

Dans son lit, l’usage du « cocon » est recommandé pour bien caler bébé et éviter les mauvaises postures. En effet, les enfants nés prématurés ont souvent tendance à s’étirer en arrière ou à positionner leur tête toujours du même côté. Ceci peut être inconfortable et provoquer des déformations du crâne. Utilisez de préférence un matelas neuf, ferme et bien adapté à la taille du lit (1).

Alimentation

Le lait maternel est recommandé car souvent le mieux digéré, surtout si l’enfant est né prématurément. En plus des nutriments nécessaires, il apporte des anticorps pour mieux se défendre contre les maladies infectieuses. Si vous n’allaitez pas, le médecin vous prescrira un lait spécialement adapté aux besoins de votre bébé. A partir de 3 kg ou lorsque votre enfant atteint son terme en âge corrigé, on introduira un lait 1er âge jusqu’à 6 mois d’âge corrigé, puis un lait 2ème âge jusqu’à 1 an.

Il se peut que votre bébé ait besoin d’une période d’adaptation à son nouvel univers et que son rythme de tétée soit différent de celui de l’hôpital. En effet, que ce soit avec du lait maternel ou infantile, les tétées demandent beaucoup d’énergie et de concentration à votre bébé. La tétée va rapidement le fatiguer, il peut téter moins longtemps et réclamer plus fréquemment.

Pour l’aider, installez-vous donc confortablement , au calme, avec bébé emmailloté dans une couverture par exemple. N’hésitez pas à faire des pauses pour ne pas l’épuiser (1).

Pleurs

Rassurez-vous, tous les bébés pleurent. C’est leur façon d’attirer votre attention lorsqu’ils ont besoin de quelque chose. Les premières semaines, il est normal de ne pas comprendre toutes les nuances de cette forme de langage.

Voici quelques astuces pour vous aider:

  • Les pleurs qui indiquent la faim : ils sont marqués par des cris francs et puissants (lorsqu’un certain temps s’est écoulé depuis le dernier repas) ;
  • Les pleurs liés à une situation d’inconfort (chaud, froid, couche souillée…) : habituellement moins puissants et moins répétés ;
  • Les pleurs provoqués par des problèmes de digestion (entre les repas) : « ils sont brefs, saccadés, entrecoupés par des pauses et accompagnés de tortillements ».

Certains bébés pleurent peu, d’autres pleurent beaucoup plus ce qui peut être difficile à supporter pour les parents, déjà fatigués. Pour atténuer les pleurs, après avoir éliminé la sensation de faim ou d’inconfort, un câlin peut être très efficace.

En cas de problèmes digestifs, un massage léger au niveau du ventre peut être apprécié. En ce qui concerne les longues crises de larmes, elles doivent attirer votre attention surtout si votre enfant a de la fièvre, la diarrhée ou au contraire s’il est constipé. Dans ce cas, il est recommandé de consulter votre médecin ou votre pédiatre (1).

Portage

Votre bébé, séparé de vous pendant son séjour à l’hôpital, peut ressentir plus fortement le besoin de votre contact et le besoin d’être porté. Vous pouvez le prendre contre vous, sa tête au niveau de votre épaule : il peut ainsi sentir votre odeur ce qui le détend et le rassure.

Pendant l’hospitalisation, le peau à peau est un moment très important de contact et de bien-être pour vous et votre bébé. Il peut être poursuivi à la maison. Ce contact apaise votre bébé, lui procure de la chaleur. C’est un moyen efficace de le rassurer, de le calmer (1).

Pour l’aider à digérer, vous pouvez l’installer sur votre bras, la main sur le ventre et le bercer.

Pour en savoir plus sur le développement de votre bébé, vous pouvez consulter la rubrique  « Pourquoi les bébés prématurés sont-ils plus fragiles ? »

 

Références de l'article
  1. Dalla Piazza S, Lamotte PJ, Naître trop tôt : La prématurité expliquée aux parents et futurs parents, Parentalité, De Boeck, 2ème édition, 2013.
Created with Sketch.
Created with Sketch.
Created with Sketch. Created with Sketch. Created with Sketch. Created with Sketch. Created with Sketch. Created with Sketch.

Calculer l’âge corrigé
de votre bébé

Un bébé prématuré est en décalage dans ses acquisitions.
C’est pourquoi, la notion d’âge corrigé est importante.

Vous pouvez calculer facilement l’âge corrigé de votre bébé prématuré grâce à la calculatrice bebeprema.fr